Wood Surfer portail de la filiere bois construction
edition des halles
edition des halles
Rechercher dans woodsurfer.com
Home page   
Home page   rencontre     reportage     dossier     émission     événement     publi-reportage
Home page   
Home page   
Home page                                                                                                                                                                                              Dernier numéro      Anciens numéros      Abonnements
Home page
Woodsurfer > Les actualités > Premier stade à énergie positive


Premier stade à énergie positive (10/05/13)
L'Allianz Riviera est un stade exemplaire en matière d'écoconstruction, l'un des premiers écostades au monde au sein d'un écoquartier. L'utilisation de bois dans la réalisation de la charpente a permis d'éviter 3 000 tonnes d'émission de CO2, soit environ 3 000 aller retour Nice-New York. Un dispositif unique de ventilation naturelle va être mis en place par le biais de poteaux soufflants utilisant les vents de la plaine du Var. L'enceinte puisera ses ressources thermiques (chaleur et fraîcheur) de la nappe phréatique, permettant ainsi de diviser par deux les ressources consommées. La distribution d'eau s'effectuera grâce à la récupération des eaux de pluie, ce qui permettra de répondre aux pics de demande d'eau lors des matchs et événements et ainsi de réduire la consommation d'eau de ville. La société Nice Eco Stadium, filiale de Vinci Concessions, de la Caisse des dépôts et consignations, de SEIEF, et partenaire de la Ville de Nice pour le financement, la construction et l'exploitation de l'Allianz Riviera, a signé avec EDF ENR, le vendredi 3 mai 2013, un contrat pour la conception, l'installation et la maintenance d'une centrale photovoltaïque sur la toiture du stade. Cette centrale photovoltaïque est constituée de près de 7 000 m² de panneaux solaires, à très haut rendement et fabriqués en Europe. Ils sont intégrés à la membrane d'étanchéité du toit, grâce à la solution d'EDF ENR : AlkorSolar. Ce projet solaire d'envergure contribue à l'atteinte des objectifs du Plan Climat Energie de la Ville de Nice. Pour un objectif de 25 110 MWh d'origine renouvelable d'ici 2020, l'Allianz Riviera participera à hauteur de 1 500 MWh/an. Des technologies innovantes -Le stade a été conçu suivant l'analyse du cycle de vie et de l'impact environnemental de chaque produit, matériau ou procédé de construction, de sa genèse au recyclage. -Sa structure tridimensionnelle en bois, la plus grande au monde pour une enceinte de ce type, permettra une réduction des émissions carbone tout en couvrant l'ensemble des gradins. La membrane translucide qui la recouvre autorise la diffusion d'une lumière naturelle, jamais éblouissante, qui, la nuit, fait rayonner le stade. - Il disposera d'un mode de climatisation unique en son genre : une ventilation naturelle permettra de réguler l'air ambiant en utilisant les vents de la plaine du Var et ainsi réduira les consommations de climatisation et de chauffage. - Grâce à la géothermie, la récupération et l'utilisation de la chaleur contenue dans le sol, le bilan énergétique sera optimisé en diminuant les consommations de climatisation et de chauffage. - La récupération des eaux de pluie offrira au lieu une quasi-autonomie en termes d'arrosage de la pelouse et du parc alentour. - La construction d'une centrale photovoltaïque, positionnée sur l'infrastructure, permettra de tirer parti au mieux des conditions d'ensoleillement de la région et de produire plus d'énergie que le stade n'en consommera. - La position des parkings de proximité, majoritairement en sous-sol, permettra d'éviter un double inconvénient : le côté disgracieux des stationnements de plein air et l'importante surface imperméabilisée par le bitume qui a pour conséquence de créer une barrière entre le sol et la nappe phréatique. Par ailleurs, la mise à disposition de nombreux parkings le long de la plaine du Var, associée à la mise en place de circuits de navettes donne clairement la priorité aux transports en commun pour accéder au stade. Le tri et valorisation des déchets Un objectif de valorisation de : - 40 % des déchets inertes de chantier - 60 % des déchets industriels spéciaux, aussi appelés "déchets dangereux" - 60 % des déchets industriels banaux - 100 % des déchets de terrassement Afin de respecter ces engagements, le tri des déchets a été mis en place sur le chantier : - des bennes à ordures ménagères, des bennes fermées pour le papier et des bennes fermées pour le carton dans la zone de vie ; - des bennes fermées pour le carton, des bennes pour le bois, la ferraille, les matériaux inertes (gravats propres) et déchets divers sous chacune des sept grues à tour du chantier et dans la zone magasin/atelier ; - des containers pour les aérosols, les piles et les déchets souillés dans la zone magasin/atelier ; - une évacuation vers l'extérieur pour réutilisations diverses des déchets de terrassement. Mis à part les déchets de terrassement qui sont directement réutilisables, tous les autres déchets sont évacués vers le centre de tri dédié aux déchets du BTP, à proximité du chantier de l'Allianz Riviera. Ce centre de tri permet d'utiliser des filières de valorisation et de recyclage pérennes et locales. Une politique d'achats "verts" Les fournisseurs sont sélectionnés via une démarche d'achats responsables : respect des termes de la clause d'insertion sociale, gestion de l'eau et des déchets, propositions innovantes dans le domaine environnemental.


À lire sur le même thème

écoconstruction

News-letter quotidienne

Abonnez-vous au magazine

Editions des Halles : Wood Surfer | Atrium Construction | 5 façades | Planète bâtiment | Bati Journal
futur-e-maison.com | L'Atelier bois | maisons-bois.com